Ils constituent les briques de l'organisme. Ils sont un véritable alphabet de 20 lettres qui sert à construire les mots que sont les protéines. Ils sont les unités de base de composition des protéines.

. Les acides aminés neutres:
glycine ou glycocolle, proline, hydroproline, cystéine, cystine, alanine, tyrosine, sérine, méthionine, phénylalanine, tryptophane, leucine, isoleucine, valine, thréonine, histidine.

. Les acides aminés acides ou anioniques:
acide aspartique, acide glutamique.

. Les acides aminés dibasiques ou cationiques:
arginine, lysine, ornithine.

Les AA (acides aminés) ne peuvent être utilisés comme source énergétique que pour 5 à 15% du métabolisme de repos. Ils sont par contre largement utilisés comme source d'énergie dans le foie. Pour les utiliser sous cette forme, l'organisme doit d'abord en extraire la partie azotée qui formera de l'urée, en particulier au niveau du foie. Cette extraction s'appelle "désamination". Dans les cellules musculaires, des enzymes peuvent extraire l'azote (désamination), et le transférer sur d'autres particules chimiques. Cette action s'appelle la "transamination". Parmi les AA, 8 ne sont pas synthétisés par l'organisme humain et doivent de ce fait être apportés par l'alimentation. L'histidine qui figure sur cette liste n'est essentielle que chez l'enfant.

Phrase mnémotechnique qui permet de se mémoriser la liste des AA essentiels:
"Hystérique, le très lyrique Tristan fait vachement marcher Iseut"
(histidine, leucine, thréonine, lysine, thyptophane, phénylalanine, valine, méthionine, isoleucine).

pub
Acide aspartique
Acide glutamique
Alanine
Arginine
Cystéine
Glycine
Histidine
Isoleucine
Leucine
Lysine
Méthionine
Ornithine
Phénylalanine
Proline
Sérine
Thréonine
Tryptophane
Tyrosine
Valine

Acide aspartique

Formé par transamination à partir de l'acide oxalo - acétique. Place importante dans le métabolisme azoté. Neurotransmetteur. Avec l'acide glutamique, ainsi que leurs deux dérivés, ils sont présents dans les protéines où ils ont un rôle très important dans les réactions de transamination. Par décarboxylation peut donner l'alanine. Il est aussi le précurseur de la thréonine, de la méthionine, de l'isoleucine et de la lysine.


Acide glutamique

Place importante dans le métabolisme azoté. Métabolisme et carburant du cerveau. Transport du calcium. Métabolisme d'autres AA, des sucres et des graisses. Neurotransmetteur. Peut conduire à la proline, à l'ornithine par transamination, et à l'arginine dans le cycle de l'urée.


Alanine

Utilisé comme carburant des muscles, du cerveau, du système nerveux. Important dans la conversion de l'énergie issue du cycle de Krebs pour en assurer le stockage à l'intérieur de la néoglucogenèse hépatique. Cycle de l'alanine. Etats post - blessure. Stimulation du système immunitaire: immuno - globine et anticorps. Métabolisme des sucres et des acides organiques.


Arginine

AA activant la STH par relais hypothalamo - hypophysaire. Plus actif sous forme d'asparate que de chlorohydrate. Associé à l'orthonine, il a une action supérieure sur la STH. Toutefois, à forte dose, il peut entraîner de l'herpès; pour limiter ce risque, on peut l'associer à la lysine, mais ces deux AA sont en concurrence, ce qui limite leurs effets. Stimule la STH. Indispensable à une bonne croissance. Augmente la masse musculaire en diminuant les graisses. Important dans le métabolisme musculaire, support pour le transport et le stockage du nitrogène. Elle joue un rôle très important dans l'urogénèse. Important post - blessure: cicatrisation, changement de poids. Stimule le système immunitaire. Récupération de la fatigue physique et mentale, surmenage. Augmente la spermatogenèse. Traitement des désordres hépatiques. Se transforme en ornithine et en urée...


Cystéine

Par oxydation, donne la cystine, puis l'acide cystéique qui par décarboxylation donne la taurine. Une partie de la méthionine serait utilisée pour former la cystéine. La formation de liaisons disulfures sert à stabiliser les structures protéiques tridimensionnelles des protéines extracellulaires. Par décarboxylation, il conduit à l'acétyl CoA. Peut être transformé en pyruvate.


Glycine

C'est le plus simple des AA. La glycine est inter convertible avec la sérine. Médiateur inhibiteur dans la moelle épinière. Neurotransmetteur. AA essentiel avec la proline pour la formation de la triple hélice du collagène. Sa petite taille lui permet d'occuper l'espace réduit à l'intérieur de cette hélice. Elle permet d'éliminer certaines toxines. Elle participe à la synthèse de la créatine.


Histidine

Très répandu, en particulier dans les globines (10%).


Isoleucine

Issue de l'acide aspartique via la thréonine. Principalement métabolisée en tissus musculaire. Formation de l'hémoglobine. Isoleucine, leucine, valine doivent être pris en proportion équilibrée.


Leucine

Métabolisée en tissus musculaire. Cicatrisation de la peau et des os en cas de fracture. Leucine, isoleucine, valine doivent être pris en proportion équilibrée.


Lysine

Produit la carnitine: métabolisme des graisses, action antifatigue, améliore la résistance au stress. Améliore la résistance au virus. Traitement de l'herpès simple. Aide à l'absorption du calcium. Utile à la croissance osseuse. On trouve ses dérivés dans le collagène.


Méthionine

AA constitutif des protéines. Précurseur de la cystine. Limite la production des graisses au niveau du foie. Prévient la chute des cheveux. Agent anti - fatigue à introduire dans l'alimentation. Action combinée dans la destruction de produits nuisibles.


Ornithine

AA rare, ne faisant pas partie des aminoacides constitutifs des protéines. On la trouve dans des peptides, à activité antibiotique, isolés de certaines bactéries. Stimule la STH par relais hypothalamo - hypophysaire. Augmentation de la masse musculaire et baisse des graisses. Stimule le système immunitaire. Activation du foie. Cicatrisation. Important dans l'urogénèse. Son action est 2 fois plus efficace que l'arginine avec qui on l'associe très souvent.


Phénylalanine

Catabolisme en parallèle avec la tyrosine. Une des voies de leur transformation conduit à des hormones ou à des pigments. Elle est hydroxylée en tyrosine, qui, par voie complexe, peut rejoindre le cycle de Krebs et entrer dans la néoglucogenèse ou devenir de l'acide acétique. Ces deux possibilités en font des glucoformateurs et des cétoformateurs. Les troubles du catabolisme sont caractéristiques de certaines maladies congénitales (phénylcétonurie). Formation des mélanines pigments qui font défauts aux albinos. Précurseurs de l'adrénaline et de la noradrénaline. Formation des hormones thyroïdiennes.


Proline

La proline est très répandue alors qu'on trouve principalement l'hydroxyproline dans le collagène (13%). Peut provenir de l'acide glutamique.


Sérine

Elle peut être estérifiée par l'acide phosphorique et donner la phosphosérine caractéristique des phosphoprotéines, telle que la vitelline que l'on trouve dans le jaune d'œuf. Certains dérivés donnent des antibiotiques.


Thréonine

Prévient la formation des graisses. Indispensable à la croissance. Aide le système immunitaire. Constituant important du collagène. Quasi absente des régimes végétariens.


Tryptophane

Stimule la STH. Utilisé par le cerveau pour produire la sérotonine qui est un antidépresseur: diminution de la douleur. Traitements: insomnie, stress, anxiété, dépression, migraines. Avec la tyrosine assure l'absorption des UV.


Tyrosine

Voir la phénylalanine dont elle est issue. Ces 2 AA ont le même catabolisme. Stimule la STH. Fonctionnement du système glandulaire. Produit de la norépinéphrine qui diminue l'appétit. Produit de la mélanine pigment de la peau et des cheveux. Elle est responsable de l'absorption des UV (avec le tryptophane).


Valine

Métabolisée en tissus musculaire. Glycogénique. Traitement des déficiences en aminoacides dues à une intoxication. Valine, isoleucine, leucine doivent être pris en proportion équilibrée.