La prise de substances interdites n'est pas anodine. A court ou long terme, elles peuvent entraîner de graves problèmes de santé. Les produits dopants perturbent les équilibres physiologiques naturels, développent artificiellement les capacités du sportif et amoindrissent ses réactions de défense. Privé de ces alarmes, que sont la fatigue ou la douleur, l'individu va au delà de lui - même. L'organisme enregistre tout et parfois les altérations subies sont irréversibles.
Vous aussi, si vous faites de la compétition, vous êtes concernés. En effet, et c'est bien normal, le sport amateur, est soumis au mêmes règlements. Dès qu'il y a une compétition, des contrôles peuvent être effectués à l'initiative du ministère de la Jeunesse et des Sports et des Fédérations sportives nationales. Les échantillons sont répartis en deux flacons scellés comportant un étiquetage d'identification anonyme et codé. Le premier est analysé, le second servant à une éventuelle contre - expertise. Les résultats sont transmis au ministère chargé des Sports, à la commission de lutte contre le dopage et au président de la fédération sportive concernée. En cas de résultat positif, un dossier est instruit par la Fédération. Un organisme disciplinaire peut prononcer une éventuelle sanction après que la commission médicale eût apprécié l'éventualité d'une justification thérapeutique.
pub
Anabolisants
Amphétamines
Bétabloquants
Cannabis
Cocaïne
Diurétiques
EPO
Hormones peptidiques, glycoprotéiniques et analogues
Narcotiques
Stimulants
Autres produits
Les sanctions

Anabolisants

Les anabolisants accroissent le processus de construction des tissus vivants. Ils sont aussi des substances susceptibles de modifier le métabolisme de ces derniers. Il s'agit essentiellement de dérivés des hormones mâles favorisant l'anabolisme protidique, ce qui se traduit par une augmentation de la masse musculaire et une croissance accrue de la matrice osseuse. Les effets recherchés par la prise d'anabolisants sont multiples pour un sportif:
. amélioration de la capacité à l'entraînement.
. résistance à la douleur.
. compétitivité accrue.
. guérison des blessures accélérées.
Il est malheureusement difficile de n'obtenir, avec ces hormones, qu'une action anabolisante, et l'on constate souvent une action accessoire virilisante.

Dangers
.Accidents cardiaques et circulatoires.
.Insuffisances rénales et hépatiques.
.Déclenchement de cancer.
.Impuissance ou stérilité.
.Trouble de la grossesse et atteinte du fœtus chez les femmes.
.Anomalies de la croissance chez les jeunes.


Amphétamines

Ces substances libèrent des produits chimiques qui agissent sur le cerveau et les glandes surrénales, ce qui provoque une constriction des vaisseaux sanguins, une augmentation de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle. L'utilisateur se sent plein d'énergie, vif et confiant en lui. Il a un effet euphorisant. Les athlètes prennent des amphétamines pour être plus agressifs, plus vifs et pour diminuer la fatigue.

Dangers
.Anxiété, agitation et trouble du jugement.
.Troubles du comportement (paranoïa).
.Problèmes cardiaques, de pression artérielle et des convulsions.
.Hypertension artérielle pulmonaire à évolution mortelle.
.Toxicomanie avec dépendance.


Bétabloquants

Ces médicaments régulent et ralentissent le rythme de la fréquence cardiaque. Ils permettent une diminution des tremblements et ont également un effet antistress.

Dangers
.Impression de fatigue permanente.
.Chute de la tension artérielle.
.Crampes musculaires.
.Risque de dépression psychique.
.Impuissance sexuelle en cas d'utilisation habituelle et répétée.


Cannabis

Le cannabis est une plante. Le principe actif du cannabis responsable des effets psychoactifs est le THC (tétrahydrocannabinol), inscrit sur la liste des stupéfiants. Sa concentration est très variable selon les préparations et la provenance du produit.
Les consommateurs recherchent un état de détente, de bien - être (légère euphorie accompagnée d'un sentiment d'apaisement) et une modification des perceptions.

Dangers
.Diminution des capacités de mémoire immédiate et de concentration.
.Perception visuelle, vigilance et réflexes modifiés.
.Gonflements des vaisseaux sanguins (yeux rouges).
.Augmentation de l'appétit (fringales).
.Diminution de la sécrétion salivaire (bouche sèche).
.Augmentation du rythme du pouls (palpitations).
.Aggravation d'un certain nombre de troubles psychiques comme l'anxiété, la panique, favorisant la dépression.


Cocaïne

La cocaïne se caractérise essentiellement par trois activités fondamentales: psycholeptique, sympathomimétique, et anesthésique locale.
L'activité psycholeptique se manifeste après passage dans la circulation générale à la suite d'une injection intraveineuse ou de la traversée d'une muqueuse. L'effet stimulant central produit une hyperloquacité, une excitation du psychisme et des facultés intellectuelles, une diminution de la sensation de fatigue qui favorise l'effort physique. Avec de fortes doses, des tremblements, de l'incoordination motrice et des convulsions peuvent apparaître.
L'action sympathomimétique s'exprime surtout par une accélération cardiaque, une hypertension souvent accompagnée d'hyperthermie.
C'est le seul anesthésique local vasoconstricteur.
Un anesthésique local est une substance qui, mise en contact avec un nerf ou un tronc nerveux, par injection ou par application sur une muqueuse, bloque la conduction nerveuse. Progressivement disparaissent les sensations douloureuses, puis thermiques, enfin tactiles.

Dangers
.Intoxications aiguës.
.Dépressions.
.Troubles cardio - respiratoires.
.Syncopes brutales mortelles.


Diurétiques

Les diurétiques augmentent le débit urinaire et permettent de diminuer le poids en déshydratant le corps. C'est pourquoi ils sont consommés dans des disciplines sportives où le poids est un critère majeur. Au nombre des effets indésirables, on compte un déséquilibre des électrolytes pouvant entraîner:

Dangers
.Crampes musculaires.
.Lésions rénales.
.Hypertension.
.Oedèmes.
.Déshydratation.
.Impuissance.
.Troubles digestifs et cardiaques.


EPO

L'erythropoiëtine est une hormone naturelle produite par les reins. Elle augmente le nombre des globules rouges, favorise donc l'oxygénation des muscles. Mais le sang devient plus visqueux, avec des risques de boucher de petites artères comme les artérioles cérébrales ou encore les coronaires.

Dangers
.Hypertension.
.Thromboses vasculaires mortelles.


Hormones peptidiques et glycoprotéiniques et analogues

Cette catégorie de produits permet une amélioration de la masse musculaire, une augmentation de la capacité de transport de l'oxygène et une amélioration de l'endurance et du travail musculaire.

Dangers
.Hypertrophie et proéminence des os.
.Affections cardio - vasculaires.
.Hypertension.
.Convulsions ou accidents cérébraux.


Narcotiques

Les analgésiques narcotiques sont utilisés principalement pour soulager des douleurs modérées ou prononcées. Ce sont soit des opiacés, soit des narcotiques synthétiques. Ils entraînent une grande dépendance. Ils produisent également une sensation d'euphorie, de bien - être.

Dangers
.Insuffisance respiratoire.
.Dépendance physique.


Stimulants

Les stimulants sont des drogues qui produisent une poussée d'énergie rapide et temporaire chez la personne qui en consomme (tabac, caféine, amphétamines...). Ils stimulent ou accélèrent le système nerveux central. Ils sont généralement consommés du fait qu'ils augmentent la vivacité de l'esprit et l'endurance, qu'ils peuvent garder éveillé pendant de longues périodes, qu'ils réduisent l'appétit et procurent des sentiments de bien - être et d'euphorie.

Dangers
.Troubles cardio - vasculaires, neurologiques et psychiatriques.
.Tension élevée.
.Epuisement.
.Dépendance psychologique marquée.


Autres produits

Autotransfusion
.Infections et réactions pathologiques.
.Accidents circulatoires graves.
.Arrêts cardiaques.

Béta - bloquants
.Hypertension artérielle.
.Migraines.
.Douleurs.

Sédatifs et corticoïdes
.Problèmes cardiaques, vasculaires, respiratoires, digestifs, psychiques et neurologiques.
.Effets d'accoutumance et de dépendance.

Insuline
.Hypoglycémie.
.Lésions du pancréas.
.Déclenchement de diabète.


Les sanctions

Les sanctions ne sont pas les mêmes selon les trois classes de produits.
. Pour la classe 1, l'athlète qui est convaincu pour la première fois de dopage est suspendu de toute compétition pour une durée de deux ans (sanction allégée pour le cannabis jusqu'à un an de suspension). En cas de récidive, il est suspendu à vie.
. Un athlète qui est convaincu de dopage une première fois avec des produits de la classe 2 est suspendu pendant 3 mois. En cas de deuxième contrôle positif la suspension s'élève à un an et en cas de troisième récidive, il est suspendu à vie.
. Un athlète qui est reconnu coupable d'avoir utilisé une fois un produit de la classe 3 (selon le taux minimum fixé par les instances sportives) est averti des dangers de cette substance. En cas de récidive, il est suspendu de toute compétition pendant trois mois et si l'athlète consomme une troisième fois une des substances de la classe 3, il est suspendu pendant un an.

Les listes officielles des substances et procédés interdits sont régulièrements mises à jour afin de se mettre en conformité avec les réglementations internationales.
Pour se procurer ces listes, vous pouvez contacter:



"Nous sommes tous en train de mourir, ce n'est qu'une question de temps. Certains meurent simplement plus tôt que d'autres" (Dudjom Rinpotché)